interview Jérôme Mathez

interview Jérôme Mathez

Nous avons rencontré Jérôme Mathez, qui a eu la gentillesse de répondre à nos
questions.

Comment se porte notre jeune retraité ?

Très bien ! je prends beaucoup de plaisir à venir aux matchs en tant que spectateur et
pour le moment la compétition ne me manque pas

Qu’est-ce qui a motivé ta décision de mettre un terme à ta carrière ?

Il n’y a pas une raison principale mais plusieurs choses qui m’ont poussé à me retirer.
J’avais tout d’abord envie de me libérer plus de temps à consacrer à ma famille avec
notamment deux enfants en bas âge. J’ai également une nouvelle intervention chirurgicale
cet automne pour enlever une plaque que j’ai actuellement dans l’épaule. Cette opération
m’empêchera de pratiquer du sport pendant un certain temps et aurait donc perturbé ma
saison.

Tu as connu combien de club ?

Un seul ! Je n’ai jamais senti l’envie ni l’intérêt de quitter le FCC. Mais avec les nombreux
joueurs et entraîneurs que j’ai côtoyés, j’ai l’impression d’avoir joué dans plusieurs
équipes.

A quel âge as-tu commencé le football ?

J’ai commencé l’école de foot à 6 ans. A l’époque j’étais beaucoup plus petit que mes
coéquipiers et un des plus faibles. Mon père m’a avoué bien plus tard qu’il pensait que
j’arrêterais le foot après 2 semaines…ça aura finalement duré 27 ans !

Très tôt, tu intègres les équipes actives dont, selon mes sources, ton premier entraîneur était le Rouquin ?

Le passage des juniors aux actifs n’est pas toujours facile à gérer pour les jeunes. En
sortant des juniors B à l’âge de 15 ans je n’avais pas le niveau pour jouer en 4ème ligue
avec la deux. J’ai donc intégré la trois en 5ème ligue. Nous étions plusieurs dans le même
cas et nous avons été très bien encadrés par le Rouquin et plusieurs anciens joueurs
expérimentés. Cela m’a permis de rapidement progresser et m’adapter au foot actif… 2
ans après je jouais avec la première en 2ème ligue.

Tu intègres notre « première » en quelle année, et qui en était l’entraîneur ?

En 2006 avec Philippe Rossinelli.

L’accueil a été bon ? des anciens t’ont-ils pris sous leur aile ?

L’accueil était bon mais on ne nous faisait pas de cadeaux et le niveau était relevé, le FCC
cherchait déjà la promotion à cette époque. Pour moi le passage de 4ème ligue à 2ème ligue
était conséquent et il a fallu faire preuve de patience pendant de nombreux matchs en
acceptant de jouer que quelques minutes en fin de match avant de pouvoir m’imposer.

Tu n’auras pas été épargné par les blessures. Comment l’expliques-tu ?

Mes blessures aux épaules sont forcément mes pires souvenirs de foot car elles étaient
toujours très douloureuses et nécessitaient beaucoup de temps de rééducation pour
retrouver la confiance. Mais je m’estime quand même chanceux car j’ai toujours pu revenir
et continuer à jouer.

Quel entraîneur t’auras fait le plus progresser ?

Lulzim Hushi ! Il nous a énormément fait progresser tactiquement et techniquement en
partageant son expérience professionnelle. Il arrivait également à tirer le meilleur potentiel
de chaque joueur.

Et des joueurs que tu as côtoyés, lesquels t’ont le plus impressionnés, tant au niveau de tes coéquipiers que de tes adversaires ?

Plusieurs coéquipiers m’ont impressionné dans différents domaines…notamment Pedro
Gonzales pour son jeu de tête impressionnant, Jérémy Berberat pour son sens du but et
son leadership, Mevludin Cuskic pour sa qualité de dribble… Comme adversaire, je me
souviens d’avoir affronté Scott Chipperfield quand il jouait avec le FC Aesch. Quelques
mois avant ça, il jouait contre Manchester United en ligue des champions avec le FC Bâle.

Quels étaient tes qualités et tes défauts ?

Comme je n’avais pas fait de sélections régionales, j’avais des lacunes techniquement. Je
n’ai par exemple jamais su shooter de mon pied gauche… Mais j’essayais de compenser
ces lacunes par mon engagement et rigueur. Je pense que mes entraîneurs appréciaient
ma régularité dans mes prestations.

Albert Camus a dit « ce que je sais de la morale des hommes, c’est au football que je la dois » ! : Et toi, qu’est-ce que le football t’a apporté ?

Une belle école de vie faite de haut et de bas avec des promotions et des relégations, des
moments de joie et des blessures. Je pense qu’il ne faut pas se voir trop beau dans les
victoires et savoir rester positif dans les défaites.

Tu as plutôt un caractère discret ! cependant, en tant que capitaine, tu étais un cadre reconnu, respecté et écouté ! Partages-tu ce point de vue ?

Les grands discours ce n’était pas pour moi, je pense que je prenais mon rôle de capitaine
en m’engageant pleinement et en dirigeant mes coéquipiers sur le terrain.

Que penses-tu de l’équipe 2021-2022 ?

L’équipe s’est encore améliorée depuis la saison dernière, elle sera assurément
compétitive en 2ème ligue interrégionale. Elle peut jouer les premiers rôles si elle retrouve
la dynamique qu’elle avait durant l’automne de l’année dernière.

Aurons-nous la joie de te revoir à un jour à nouveau fouler les pelouses ?

Je ferai le point cet hiver en fonction de mes envies et de l’état de forme que je retrouverai
après l’opération. Je ne ferme aucune porte définitivement….

Merci à toi.

G.

La Revue du 75e : c’est bientôt !

J-30 avant la première de « La Revue du 75e » du FC Courtételle !

Toute la troupe se réjouit de vous accueillir lors d’une des quatre représentations prévues les 1, 2, 8 et 9 octobre 2021 à la salle des Fêtes de Courtételle. Repas/spectacles organisés les samedis soirs sur inscription.

La plaquette du 75ème est en vente !

La plaquette du 75ème est en vente !

Fraîchement sortie de presse, la plaquette-souvenirs du 75e anniversaire du FC Courtételle est disponible dès aujourd’hui ! Incontournable et indispensable, ce recueil propose 52 pages ponctuées d’anecdotes et richement illustrées de photographies légendées aux noms des nombreux sociétaires qui ont fait et font encore vivre le club. De 1945 à 2020, toute l’histoire des « Verts » y est retracée.

Tirée à 500 exemplaires, cette plaquette est en vente au prix de Frs. 10.– au Kiosque de la Gare à Courtételle, ainsi que sur réservation au 078 803 50 28.

Bonne lecture à tous !

Nouvelles informations concernant les festivités du 75ème anniversaire.

ANNULATION DES DEUX MATCHES EVENEMENT

La nouvelle est tombée : les deux matches internationaux juniors (catégorie M17) entre la Suisse et l’Espagne qui devaient se jouer fin octobre sur les terrains du Centre sportif de Courtételle sont annulés. En raison des mesures sanitaires liées au Covid-19, l’équipe espagnole ne se déplacera pas en Suisse cet automne pour affronter les joueurs entraînés par Yves Débonnaires et son adjoint Johann Vogel.

C’est une nouvelle déception pour le comité d’organisation du 75e anniversaire du FC Courtételle qui se réjouissait d’offrir cette belle affiche aux amoureux du ballon rond. Contrairement aux autres événements du 75e qui ont été reportés à 2021, ces deux matches événement sont définitivement supprimés du programme des festivités.

Petite consolation, le tirage au sort de la grande tombola, dont les billets sont en vente depuis le début de l’année, sera effectué comme prévu le 31 octobre 2020 par le comité d’organisation et en présence d’un notaire. Les résultats seront communiqués début novembre dans Le Quotidien Jurassien, sur le site www.fccourtetelle.ch, ainsi que sur la page Facebook du club.

Il reste encore quelques billets à vendre… 

Les nouvelles dates des festivités du 75e en… 2021 :

  • La revue humoristique sera jouée les 5, 6, 12 et 13 mars 2021.
  • Le grand spectacle en plein air « Dessine-moi en ballon », réalisé en collaboration avec les 250 élèves de l’école primaire de Courtételle, est reporté au samedi 19 juin 2021.
  • La soirée de clôture a été fixée au samedi 30 octobre 2021.